تعديل الخط
Please wait while JT SlideShow is loading images...
Étincelle dailleursAs Love is Not EnoughAs Love is Not EnoughTAOU2AMlivhis01livhis02livhis03livhis04livhis07livhis08livhis09livpo017livpo018livpo019livpoe01livpoe02livpoe03livpoe04livpoe05LeDroitDePartirlivpoe05AkaleidoscopeLo que el silencio enmudició
Galleries - الألبومات
Please wait while JT SlideShow is loading images...
Photo Title 1Photo Title 2Photo Title 3Photo Title 4Photo Title 5Photo Title 5Photo Title 5Photo Title 5Photo Title 5Photo Title 5Photo Title 5
Visitors - الزوار
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter

21 - أكتوير - 2017


Par : Soumya Nefaa

Q : A quel âge avez-vous commencé à écrire ?
R : j’ai commencé à écrire à la fleur de l’âge, depuis que j’ai découvert la magie du mot, et son pouvoir de bâtir et détruire.

Q : Qu’est ce qui vous pousse à écrire ?
R : Le choc avec autrui ou avec soi-même régénère la première flamme de l’écriture..  J’écris chaque fois qu’une émotion résonne chez moi.

Q : Pourquoi avez-vous opté pour la poésie comme moyen  d’expression ?
R : Nous ne choisissons pas le moyen, c’est lui qui nous choisit.

Q : Pourquoi avez-vous choisi l’arabe pour vous exprimer ?
R : C’est la langue de mon cœur, la langue de mes souvenirs enfantins, la langue de mes émotions et mes sensations profondes. La poésie ne coule de mon âme qu’en lettres arabes même si je lis beaucoup en français et rédige en français tous mes écrits en médecine.

Q : Est ce que vous écrivez de la poésie pour la vendre ?
R : Passionnée de la poésie, je n’attends rien de la poésie sinon son existence..je n’écris pas pour vivre, mais je vis pour écrire.

Q : Est ce que vous vous revendiquez en tant que poète  au sein  de  la société ?
R : La poésie existe chez le poète. il n’a besoin de  revendiquer ce droit à personne, votre question me rappelle le procès du poète russe Brodsky, le juge lui a demandé «  qui a décrété que tu es poète ? Qui t’a classé sous la catégorie des poètes? Brodsky a répondu « personne. Et qui m’a classé parmi la race des êtres humains ? »

Q : Quel est votre poète de référence ?
R : Le poème qui me secoue devient une référence pour moi sans tenir compte de son auteur, ni de la période où il a été écrit. Et puis j’ai appris beaucoup de choses des gens qui vivent la poésie et ne l’écrivent pas.


Les Cahiers de la Source (1)
Edités par la Source et Editions Marsam, 2008

 

    Précédent