تعديل الخط
Please wait while JT SlideShow is loading images...
livhis01livhis02livhis03livhis04livhis07livhis08livhis09livpo017livpo018livpo019livpoe01livpoe02livpoe03livpoe04livpoe05LeDroitDePartirlivpoe05AkaleidoscopeLo que el silencio enmudicióTAOU2AM
Galleries - الألبومات
Please wait while JT SlideShow is loading images...
Photo Title 1Photo Title 2Photo Title 3Photo Title 4Photo Title 5Photo Title 5Photo Title 5Photo Title 5Photo Title 5Photo Title 5Photo Title 5
Visitors - الزوار
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter

24 - أبريل - 2017

Ghassan Sabwat:

L’écriture est avant tout un domaine de libertés. Que ce soit par la poésie ou par le roman, cet univers n’a ni sexe, ni race, ni limites. Pour ce numéro, Sélection vous emporte dans un monde d’expression et de richesse intérieure. Celui du Dr FATIHA MORCHID, Médecin, poétesse et romancière. Une artiste aux messages forts, et à la plume envoûtante.

Pour Dr Fatiha MORCHID, tout être humain porte en lui les deux sexes. Un écrivain doit pouvoir laisser « l’autre »  en lui s’exprimer, indépendamment de toute sensibilité…

A l’origine en langue arabe, mais traduites en plusieurs langues, les œuvres du Dr Fatiha MORCHID ne sont plus à présenter.
Le dernier en date est le très touchant recueil de poésie « feuillets passionnés » sorti en 2003,réédité en 2008  et dont la traduction en langue italienne a été présentée lors du dernier salon du livre 2010 de Casablanca.

Il faut dire que la particularité des œuvres de Fatiha MORCHID reste ce pourvoir d’expression, merveilleusement maîtrisé par l’auteur. L’immersion est immédiate, totale et se fait sans grande résistance. Il suffit de commencer un recueil ou un roman pour ne plus s’en détacher. Les barrières de la pensée commune, le poids social et toutes autres contraintes physiques ou psychiques deviennent alors obsolètes, laissant place à l’émotion fidèlement « métamorphosée » en mot. 

Pour Mme Morchid, tout le monde  en général a besoin de poésie, de musique … de tout ce qui pourrait garder humain à l’intérieur de soi. Les médecins, eux, en ont particulièrement besoin en raison de la nature de leurs tâches qui impliquent un affrontement perpétuel avec la maladie, la douleur, la souffrance et la mort.

Ici, il devient vital de faire le plein de beauté, de bonté et de positivité, nécessaires à l’équilibre de la personne, tant au niveau moral que matériel. Un aspect négligé selon Fatiha Morchid, surtout à l’heure où l’Homme est de plus en plus remplacé par la machine.

De ce fait, les œuvres de Fatiha Morchid sont avant tout un hymne à la vie, à la réflexion et la pensée vivante, sans tomber dans l’existentialisme caricaturé sans âme. Que ce soit une réalité sociale, ou un poème libre, le facteur commun reste cette sincérité du langage, dont l’expression est à la fois brute et délicate.

Lire Fatiha Morchid c’est participer au « voyage ». Un voyage plein d’émotions, de  pureté et surtout d’agréables surprises.

Doctinews N° 20, Mars 2010

    Précédent